«L’Apprentissage pour tous !»
La réforme de l’apprentissage qui a vocation d’offrir aux plus grand nombre de jeunes une formation et un emploi doit s’écrire avec les acteurs et les prescripteurs de l’apprentissage. Régions, Chambres consulaires, syndicats, chambres professionnelles, écoles et CFA, en concertation avec le gouvernement, œuvrent en ce moment à son édification.

La concertation avance bien.

Après les régions qui se sont repliés dans les tranchées, c’est au tour des chambres consulaires de monter au créneau. Chambres de métiers et chambres de commerce s’unient pour publier un communiqué qui ressemble beaucoup à un manifeste. Les réseaux consulaires annoncent qu' « elles ont participé activement à la concertation, qu'elles formulent des propositions concrètes, en lien avec la réalité des besoins dans le but de remettre au cœur du dispositif les apprentis et les entreprises.»

On ne connait pas le détail des propos échangés dans la concertation avec le gouvernement mais la suite est moins tendre !

Quelques une des proclamations de ce manifeste en témoignent :
  • « … donner envie aux jeunes et aux entreprise de « penser à l’apprentissage » : c’est déjà de l’apprentissage. »
  • « … accompagner les entreprises pour identifier les apprentis, accompagner les apprentis pour trouver une entreprise: c’est toujours de l’apprentissage. »
  • … prévoir et financer les dispositifs de formation pour demain : c’est bien évidemment de l’apprentissage. »

Toujours de l’apprentissage

Quelqu’un dans l’entourage de Muriel Pénicaud, ou Sylvie Brunet en charge du dossier, aurait il émit des doutes sur leurs compétences ? C'est de toute évidence une réponse à un affront qui ne s’essuie pas dans la dentelle.
  • « … Cultiver le dialogue avec les entreprises, être à leur écoute et identifier les voies d’amélioration pour répondre au défi compétitivité : c’est toujours de l’apprentissage.. »
  • « Accompagner la sortie de l’apprentissage et faciliter l’insertion professionnelle : c’est encore et toujours de l’apprentissage ! »
Muriel Pénicaud elle-même se serait elle permit ..? Une phrase malheureuse peut tout emporter, tellement les tensions sont exacerbées.

« une voie d’excellence et un système vertueux »

Heureusement, vers la fin, les chambres consulaires appellent à la célébration d’un « apprentissage qui n’est pas un dispositif, mais une voie d’excellence et un système vertueux ».

Plus consensuel.

La fuite à l’étranger

On s’interroge sur la manière employée par le gouvernement pour mener à bien ces concertations. La réussite de la ministre du travail dans ses précédentes missions ne doit pas devoir beaucoup à la diplomatie. A ce train là il ne restera bientôt plus personne pour s’occuper de l’apprentissage en France, exit les Régions, exit les Chambres des métiers, exit les Chambres de commerce.

Faudra t’il aller en Suisse pour former nos apprentis ? Le conseiller Johann N. Schneider-Ammann, chef du Département fédéral de l'économie Suisse, se dit naturellement prêt à accueillir les apprentis attirés par les métiers qui réclament de la précision (fromage, chocolat, etc).

Reste que si ce manifeste expose assez clairement un bilan très positif de l’action des collectivités pour l’apprentissage, il y manque peut être une ou deux propositions originales pour améliorer ce vertueux système, cette voie d’excellence qui emploie avec succès 7% des jeunes français.

Les autres, les deux millions (1,8M) de jeunes qui n’ont ni formations, ni diplômes, ni emplois, pourraient être heureux d’y entrer.

La réforme qui se dessine ressemble bien à une révolution, mais sans doute pas la révolution Copernicienne chère à Muriel Pénicaud, plutôt celle des barricades de l’an I.

Et le manifeste de conclure :

« L’Apprentissage partout ! L’Apprentissage pour tous ! L’Apprentissage avec tous ! »

.. à la Bastiiiilleuuuu ..

Votre avis:

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
------------------ annonces Google ----------------
...

Le CFA qui bouge

Centre de Formation du Bâtiment d'Antibes

Antibes(06)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Peut on être licencié si on a menti sur son CV?"

Mon cv ne me paraît pas assez étoffé, il me manque de l'expérience, je voudrais pouvoir en ajouter un peu en disant que j'ai travaillé ici ou là, et q ..

...

  T U B E   

Apprentis du BTP et fiers de l'être

16/11/2018
Les apprentis des métiers du bâtiment et des travaux publics ont le vent en poupe! Paul Meilhat arrive en vainqueur de la Route du Rhum à bord de SMA Apprentis du BTP ...

Apprentissage : faire pour apprendre

25/09/2018
Qu’est-ce qui change concrètement avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ? Muriel Pénicaud, ministre du Travail et plus récente Youtubeuse (dans le genre sage), vous explique tout en 3 min. 40.

L'entretien d'embauche

10/10/2014
Un coach spécialisé dans les entretiens d'embauches nous donne les pistes en 7 points pour réussir un entretien lors d'un premier rendez-vous avec un employeur. Efficace!
Salaire de l'apprenti: indicateur 2018
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 375 € (25% SMIC) 614 € (41% SMIC) 794 € (53% SMIC)
2ème année 554 € (37% SMIC) 734 € (49% SMIC) 914 € (61% SMIC)
3ème année 794 € (53% SMIC) 974 € (65% SMIC) 1 169 € (78% SMIC)