Le financement de l’apprentissage
La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel introduit la réforme du financement de l’appprentissage

Période transitoire : 2019/2020

En décembre 2018 le décret relatif aux modalités de détermination des règles de prise en charges des contrats d’apprentissage est publié (méthode « coûts contrats », prise en compte des frais annexes, des investissements, etc.) et publication du décret relatif au financement des contrats d’apprentissage lors de la période transitoire 2019/2020 ;

  • Pour les contrats d’apprentissage est posé le principe d’une péréquation assurant le besoin de couverture, à hauteur du « coût contrat ». Pour le contrat de professionnalisation, le besoin de couverture se fera à hauteur de 6 000 euros (8 000 euros pour les publics spécifiques), comme aujourd’hui.

Calendrier

  • Au plus tard le 1er février 2019 : date limite de détermination par les branches des niveaux de prise en charge des contrats (fixation des « coûts contrats » par diplôme et titre).
  • Fin février 2019 : retour des recommandations de France Compétences vers les branches sur les niveaux de prise en charge.
  • Au plus tard le 1er Avril 2019 :
    • publication par l’État des niveaux de prise en charge en cas de carence pour les branches n’ayant pas déterminé leur niveau de prise en charge (ou partiellement) ;
    • publication par l’État des niveaux de prise en charge correctifs, en cas de non prise en compte des recommandations de France compétences
  • Mars - août 2019 : identification par les opérateurs de compétences des contrats à financer CFA par CFA (communication des fichiers contrats d’apprentissage via ARI@NE aux opérateurs depuis mars 2019).
  • Septembre 2019 : contrôles par la DGEFP du respect des délais de paiement par les opérateurs de compétences (contrats en alternance) et process mis en place pour les contrats d’apprentissage.

Principales étapes vers le nouveau financement des CFA et des contrats d’apprentissage

  • 1/ Pour les contrats signés dans le cadre des conventions régionales jusqu’au 31 décembre 2019 : financement par les Régions jusqu’au 31 décembre 2019 et prise en charge prorata temporis du stock des contrats par les opérateurs de compétences au 1er janvier 2020
  • 2/ Pour les contrats d’apprentissage signés hors convention régionale : prise en charge par les opérateurs de compétences, via un financement de France compétences, sur la base des niveaux de prise en charge définis par les branches ou par l’État au 1er avril 2019 (« coût contrat »).
La prise en charge des contrats par les opérateurs de compétences devra inclure un premier paiement versé dans un délai maximum de 30 jours après le dépôt du contrat auprès de l’opérateur, dans des conditions précisées par décret.

Financement des aides à l’apprentissage

1er janvier 2019

  • Mise en œuvre de l’aide unique aux employeurs d’apprentis pour les nouveaux contrats conclus à compter du 1er janvier 2019, versée par l’agence des services de paiements. Elle remplace la prime à l’apprentissage et l’aide au recrutement de l’apprenti supplémentaire (versées par les Régions), l’aide TPE jeune apprentis et le crédit d’impôt.
  • Mise en œuvre de l’aide de l’État pour l’obtention du permis de conduire des apprentis (500 euros), financée par France compétences.
Par ailleurs, pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2019, l’État compensera les Régions des montants correspondants (dotations existantes sur le socle légal), à la prime à l’apprentissage à l’aide au recrutement d’apprentis supplémentaires, et jusqu’à l’extinction des contrats concernés (projets de loi de finances 2020, 2021...).

Les frais annexes à la formation pour faciliter l’intégration des apprentis et l’attractivité des CFA

L’opérateur de compétences doit prendre en charge, dès lors qu’ils sont financés par les CFA, les frais annexes à la formation des apprentis (pour les contrats conclus après 1er janvier 2020, comme pour le stock de contrats conclus antérieurement) :

  • Frais d’hébergement par nuitée, dont le montant va être déterminé par l’OPCO de l’employeur de l’apprenti, dans le cadre d’un maximum déterminé par arrêté (un montant de 6 € maximum est envisagé)
  • Frais de restauration par repas, dont le montant va être déterminé par l’OPCO de l’employeur de l’apprenti, dans le cadre d’un maximum déterminé par arrêté (un montant de 3 € maximum est envisagé)
  • Frais de premier équipement, dans la limite d’un plafond maximal de 500 euros (contenu et montant à déterminer par les branches, à valider au conseil d’administration de l’opérateur de compétences)

L’opérateur de compétences prend par ailleurs en charge les frais de mobilité européenne et internationale, en cas de mobilité de l’apprenti, via un forfait déterminé par pour chaque contrat dont une période de mobilité est prévue. Ce forfait a vocation à couvrir des frais engagés par le CFA - référent mobilité. Il existe une possibilité supplémentaire de prise en charge des OPCO, selon sa politique (par décision du CA), des coûts supplémentaires liés à la mobilité (compensation de la perte de rémunération de l’apprenti, prise en charge de la protection sociale…)

Les modalités de financement en fonction de la date conclusion du contrat d’apprentissage.

 Voir le financement des CFA

------------------ annonces Google ----------------
...

LE CFA QUI BOUGE

CFA ASPECT Aquitaine

Bordeaux(33)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Heures entreprise/école"

Bonjour, Je viens ici pour avoir un avis/ une reponse, ma compagne est en contrat alternance apprentissage en entreprise, après 1 an et demi elle ..

...

  T U B E   

TOUT sur l'alternance par Pink Verita

20/02/2019
Explication d'une youtubeuse à succès : Pink Verita, l'alternance qu'est ce que c'est ?

La bonne Alternance : trouver une entreprise

30/10/2019
La Bonne Alternance » – les entreprises qui recrutent régulièrement en apprentissage et professionnalisation, un service créé et proposé par Pole Emploi en partenariat avec L'APPRENTI

Apprentis du BTP et fiers de l'être

16/11/2018
Les apprentis des métiers du bâtiment et des travaux publics ont le vent en poupe! Paul Meilhat arrive en vainqueur de la Route du Rhum à bord de SMA Apprentis du BTP ...
Salaire de l'apprenti: indicateur 2019
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans à 26 ans
1ère année 411 € (27% SMIC) 654 € (43% SMIC) 806 € (53% SMIC)
2ème année 593 € (39% SMIC) 776 € (51% SMIC) 928 € (61% SMIC)
3ème année 837 € (55% SMIC) 1 019 € (67% SMIC) 1 187 € (78% SMIC)
Salaire de l'apprenti de 27 ans et + : 1 521,22 €