Un petit bonus au salaire de l'apprenti
En augmentant le salaire de 30 euros pour les apprentis, la réforme de l'apprentissage avance à petit pas

30 euros d'augmentation

La réforme de l'apprentissage en cours, animée par Muriel Pénicaud la ministre du Travail, avance à petit pas. Après l'annonce d'une aide au permis de conduire pour les apprentis de 18 ans (500 euros dès lors qu’ils auront signé leur contrat d'apprentissage), voici un nouveau coup de pouce pour valoriser le contrat : 30 euros d'augmentation du salaire minimum pour les apprentis ayant entre 16 et 20 ans.

C'est l'angle « Apprenti » de la réforme, celui censé apporter une amélioration au statut de l'apprenti, propre à encourager les vocations chez les jeunes. De petites mesures pour de grandes ambitions. Dans les autres registres, il y a l'angle « Entreprise », et l'angle « Public ».

Pour les entreprises la réforme apporterait une simplification au contrat, un soutien aux maîtres d'apprentissage et des aides diverses. Un progrès, pas une réforme.

L'angle « public », le financement de l'apprentissage, apparaît être le seul qui donnerait à ce projet son empreinte révolutionnaire, voulue par Muriel Pénicaud (la révolution Copernicienne). Avec une ré-orientation des flux vers les entreprises, les branches professionnelles, en dépit des plaintes des régions, dépossédés de la taxe d'apprentissage, c'est tout le dispositif qui change!

Les entreprises aux manettes

Sur un modèle allemand, ou suisse, les branches professionnelles choisiront les contenus des formations et définiront les diplômes en adéquation avec les besoins des entreprises. Privatisation de l'apprentissage! dénoncent les régions. Efficacité! répondent les réformateurs. Sur ce terrain s'affronteront sans relâches politiques et syndicats, c'est le cœur du débat qui s'annonce brutal avant l'énoncé de la proposition de loi au printemps prochain.

L'apprenti, lui, compte les points.

Et notamment les siens. En s'interrogeant sur son orientation, le jeune qui examine l'offre du gouvernement reste perplexe.

Une aide de 500 euros pour le permis de conduire, c'est évidemment bon à prendre, cela suffira t'il à le rassurer sur son choix? Et 30 euros de plus égaieront naturellement son salaire de 614 euros (18 ans, la première année). C'est toujours mieux que le baby-sitting mais pas de quoi monter aux barricades coperniciennes !
CMM  -  26/02/2018

Votre avis

  • Avis (4) de : Demdem (Lundi 5 mars 2018)

    j ai 17 ans est ce que j en vais parti. 1ère année de cap boulangerie.

  • Avis (4) de : xof (Mardi 6 mars 2018)

    cette aide ne sera probablement pas mise en place avant la rentrée prochaine. Tu en bénéficiera l'année prochaine quand tu auras 18 ans. Si la loi est votée. En attendant, patience :)

  • Avis (4) de : polonais (Mercredi 21 mars 2018)

    j ai trouvé un petit salon de coiffure qui cherche une apprentie pour cette année et elle viens de me dire que elle pourra peut etre pas me prendre car l'etat va suprimer les aides pour l'apprentissage.alors les nouvelles réforme n'encourage pas les petits salon à prendre des apprentis,et je sais pas comment je vais faire,merci macron

  • Avis (4) de : Jeanjean (Lundi 9 avril 2018)

    A Polonais: Je n'ai entendu nulle part pas que la réforme prévoit de supprimer les aides aux entreprises !

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
...

Le CFA qui bouge

CFA SUP de Vinci

Paris - La Défense(92)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "durée travail et congés"

Bonjour en alternance BTS tourisme auprès d'une mairie, je travaille bien plus que 35h/semaine et tous les dimanches et fériés quand je ne suis pas e ..

...

  T U B E   

Ce que la réforme va changer pour les apprentis

Réforme de l'apprentissage 2018. Aurélien Cardiou, président de l'Association Nationale des Apprentis de France te dit tout sur ce qui va changer pour toi, apprenti !

« Il n'y a pas photo ! »

Réforme de l'apprentissage: Philippe Varin, président de France Industrie, devant les sénateurs, plaide pour le rapprochement des lycées professionnels avec les CFA : compte tenu du succès de l'employabilité des apprentis: "il n'y a pas photo !"

Gowizapp pour faciliter la communication Apprenti/Maître d'apprentissage

GoWizApp est une application mobile qui permet à un Maître d’Apprentissage de lister et de planifier les besoins en compétences que son apprenti doit acquérir. Un moyen de rendre plus efficace la relation Maître d'apprentissage / Formateur / Apprenti