Des apprentis de tout âge
« Supprimer la limite supérieure d’âge d’entrée en apprentissage », c’est la proposition n°19 du rapport sur la réforme de l’apprentissage remis à Muriel Pénicaud, ministre du travail.

Lever la borne

L’apprentissage n’est ouvert à ce jour qu’aux jeunes de 16 à 26 ans, à l’exception des personnes en situation de handicap pour lesquels il n’y pas de limite d’âge.

Seules quelques régions ont été autorisées à expérimenter l’extension de l’apprentissage jusqu’à 30 ans.

Pas d’apprentissage en dessous de 16 ans

Sylvie Brunet, présidente de la section travail et emploi du Conseil économique, social et environnemental (CESE), désignée par Muriel Pénicaud pour animer le débats note qu’ « un relatif consensus a émergé sur l’opportunité de ne pas abaisser la borne inférieure d’entrée en apprentissage en-dessous de 16 ans. »

Ce qui est cohérent avec le constat du manque fréquent de maturité et de savoir-être en entreprise des publics les plus jeunes. Constat qui justifie « la proposition d’une préparation plus poussée en amont de la phase d’alternance ».

Mais certains membres de la concertation ont fait valoir « que le contrat d’apprentissage peut répondre à tout âge à une demande de formation diplômante en alternance, notamment dans le cadre d’une reconversion professionnelle ».

Professionalisation, apprentissage, même combat

En parallèle du maintien du contrat de professionnalisation pour des personnes à la recherche d’une formation qualifiante, il semble donc, aux yeux de Sylvie Brunet, « opportun de supprimer la limite supérieure d’âge d’entrée en apprentissage et permettre l’usage de cette modalité de formation préparant à un diplôme ou à un titre professionnel tout au long de la vie ».

Une proposition que ne retient pas pour l’instant la ministre du travail, Muriel Pénicaud, mais qu’elle « regardera de près » assure t’elle.

Dors et déjà, la CGT et FO s’y opposent. Jean-Claude Mailly (FO) déclare qu’il «s’oppose aux propositions d’ouverture de l’apprentissage au-delà de 25 ans et sans borne d’âge, qui concurrencera les contrats de professionnalisation et les embauches en CDI».
Christophe Montoriol  -  02/02/2018

Votre avis:

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
------------------ annonces Google ----------------
...

Le CFA qui bouge

Centre de Formation du Bâtiment de Marseille

Marseille Cedex 11(13)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Changement d’agence"

Bonjour, étant alternant dans l’entreprise enedis (ex erdf), je me demande si entre mes deux années d’alternance je peux changer d’agence pour eventue ..

...

  T U B E   

Apprentis du BTP et fiers de l'être

16/11/2018
Les apprentis des métiers du bâtiment et des travaux publics ont le vent en poupe! Paul Meilhat arrive en vainqueur de la Route du Rhum à bord de SMA Apprentis du BTP ...

Apprentissage : faire pour apprendre

25/09/2018
Qu’est-ce qui change concrètement avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ? Muriel Pénicaud, ministre du Travail et plus récente Youtubeuse (dans le genre sage), vous explique tout en 3 min. 40.

L'entretien d'embauche

10/10/2014
Un coach spécialisé dans les entretiens d'embauches nous donne les pistes en 7 points pour réussir un entretien lors d'un premier rendez-vous avec un employeur. Efficace!
Salaire de l'apprenti: indicateur 2018
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 375 € (25% SMIC) 614 € (41% SMIC) 794 € (53% SMIC)
2ème année 554 € (37% SMIC) 734 € (49% SMIC) 914 € (61% SMIC)
3ème année 794 € (53% SMIC) 974 € (65% SMIC) 1 169 € (78% SMIC)