Dans ma boulangerie, changement d'horaires de travail du jour au lendemain !

Bonjour, ma fille est en 2eme année CFA depuis novembre. elle a commencé avec 2 cheffes pâtissières,1 tourier, 1 pâtissière et 1 autre apprentie pour des patrons. Horaire 7h/13h. Beaucoup d'essais avant l'ouverture en janvier et d'heures sup mais elle était ravie. Ayant des règles très douloureuses un jour il lui est impossible d'alle travailler. Elle va chez le médecin qui lui re prescrit un traitement et 3j d'arrêt. Lorsqu'elle reprend, le patron lui demande pourquoi elle était en arrêt . Ma fille obligée de lui dire toute gênée. La patronne sa femme lui hurle dessus dans le couloir devant tout le personnel "plus jamais tu me fais ca ! Quand on a ses règles on prend un dpasfin et c'est bon t'as compris" . Puis les patrons lui changent ses horaires du jour au lendemain 10h-17h. Puis plus tard lui change son jour de repos ce ne sera plus le dimanche mais samedi.puis lui rechange ses horaires , 11h-18h, puis dimanche en jour de repos finalement. Ma fille décide de s'inscrire à l'auto-école et pose ses dates de conduite le matin 2 fois par semaine de 8 a 10h. On lui rechange ses horaires ?? obligée d'annuler toutes ses heures de conduite.Puis au bout d'un mois ils s'aperçoivent que le salaire du tourier est trop important (??) donc décident de ne pas le garder. Étant donné que c'était le petit ami d'une des cheffes pâtissières, elles posent leur démission pour fin mars car ambiance épouvantable. Nouveaux horaires pour ma fille 11h18h, elle est contente elle pose ses heures de conduite sur 2mois car il lui faudrait son permis pour la rentrée. Il arrive une altercation entre les cheffes pâtissière et la patronne, ces dernières partent avant la fin de leur démission. Un tourier sera embauché et une pâtissière, le tourier est resté même pas 1 mois ! Il a donné son préavis la patronne lui a dit de partir sur le champ. Et dit à ma fille semaine dernière tu viendras à 7h. Ma fille lui a expliqué qu'elle ne pourra pas venir à 7h le jour où elle aura ses cours de conduite. Réponse de sa boss tu annules tout ce n'est pas mon problème ! Sauf que l'on ne peut pas se faire rembourser ces prestations, et il y a 2 mois d'attente pour des nouveaux cours ! Elle lui a dit si tu viens à 11h ne viens pas c'est plus la peine. Quoi faire ? CAP en mai . Ma fille veut partir.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 17/04/2024 18:35
Hello,

Dur dur! Pas de chance de faire d'aussi mauvaises rencontres ! Tous les patrons ne sont pas comme ça heureusement.

Un employeur peut changer les horaires de son salarié comme il veut quand il s'agit d'une nouvelle répartition des horaires au cours de la journée et que la durée du travail reste identique. Cela constitue un simple changement de ses conditions de travail.

Mais l'employeur qui souhaite procéder à une modification des horaires de travail doit respecter le délai de prévenance prévu par un accord collectif ou par la convention collective applicable à l’entreprise. Dans la boulangerie, le délai légal de prévenance en cas de modification des horaires habituels est de 8 jours ouvrés.

Ta fille a donc la possibilité de refuser la modification de ses horaires de travail si la modification ne respecte pas le délai de 8 jours prévenance. Voici le lien vers la convention collective.
Voir la page proposée
Cette odieuse patronne mérite une bonne condamnation aux prud'hommes.
  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 18/04/2024 05:34
Merci pour cette réponse qui nous a éclairé. La cheffe pâtissière a démissionnée (elle était en période d'essai) et du coup ma fille et l'autre apprenti on décide de ne pas rester. Les patrons leur parlent comme à des moins que rien, jusqu'à les faire pleurer (??). Ma fille ne veut pas que l'on intervienne, donc nous respectons son choix. Mais en effet ce genre de patrons terrorisent leurs employés, et pas que les pâtissiers, les vendeurs/ses, et on du mal à payer ! Pourtant l'endroit se veut du haut de gamme (très luxueux, bien situé, pâtisseries magnifiques. Ma fille a vu la patronne remettre en vente des gâteaux destinés à la poubelle bien que l'ayant informé, et son mari touche la pâtisserie sans se laver les mains..... ca devient du n'importe quoi. Aucuns respect vis à vis de leur personnel, il faudrait pourtant que ces patrons se rendent compte que sans personnel la "boutique" ne tourne pas. Ma fille n'ira pas jusqu'au prud'hommes. Elle va juste se concentrer sur son diplôme et ensuite passer à autre chose.
Bonne continuation et merci pour cette réponse.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 18/04/2024 18:40
Hello,

On comprend les raisons qui contraignent ta fille à laisser faire et attendre patiemment la fin du calvaire. Elle veut se préserver.
Mais je lui suggère de noter et d'enregistrer toutes les irrégularités en infraction avec le droit commises par sa patronne : changement d'horaires sans délai de prévenance, menaces, insultes, etc. Puis, à la fin du contrat, elle pourra choisir de porter plainte aux prud'hommes pour tous les abus qu'elle a subit ou bien d'oublier tout ça. Mais ce geste pourrait être une action solidaire vis à vis des autres apprenties qui vont suivre. Car l'impunité de cette patronne odieuse l'encourage et lui donne raison !
  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 20/04/2024 17:37
Les 2 apprentis ont donnés leur démission ce matin (ma fille et sa collègue). Le mari les s signe sans bronche. Mais sa femme quand elle a su, a arraché des mains la lettre de démission (heureusement pas celle qui avait été signé !), a menacé dd faire le maximum pour qu'elles ne puissent pas passer leur examen. De plus elle a demandé à tous ses employés de mettre des commentaires positifs sur l'établissement, de faire des vidéos et de poster et maintenant elle leur reproche. Cette femme ne se remet absolument pas en question. Ma fille et sa collègue iront aux prud'hommes voir ce qu'elles pourront faire.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 22/04/2024 09:44
Sage décision je suppose que de démissionner. Rien ne justifie de subir le mépris, l'abus dautorité dont fait preuve cet patronne qui ne mérite pas d'employer des apprentis. Aux prud'hommes, ta fille devrait prendre un conseil, un avocat. Elle peut demander une aide juridictionnelle si vos moyens sont modestes. Voici le lien :
Voir la page proposée
Je pense qu'une des décisions illégales de cet employeur dont il aura à rendre compte devant les prud'hommes (au minimum) sera le non-respect du délai de prévenance prévu par l'accord collectif de la boulangerie.

Et j'espère qu'il sera sévèrement condamné, compte tenu des conséquences désatreuses sur ses apprenties, tant sur le plan moral que sur leurs chances de réussite à leurs examens et leurs vies professionnelles futures.
  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 22/04/2024 17:28
Bonjour , les apprenties se sont rendues au CFA ce matin pour expliquer ce qui s'était passé samedi. Elles se sont faites remonter les bretelles car selon le CFA pour partir "convenablement" elles auraient du donner un délai d'un mois.
La personne du CFA a aussi dit que la patronne des filles avait appelé le matin même et voulait absolument faire tout pour qu'elles ne passent pas leur CAP... et qu'elle n'acceptait pas leur démission. Évidemment l'un comme l'autre sont impossible ! Heureusement !!! Mais c'est pour vous montrer la mentalité de cette personne odieuse qui ne mérite en aucun cas son établissement !
Pour ce qui est des horaires changées au dernier moment c'était oral, alors je ne sais pas si cela sera pris en compte ??. Sur les planning qui les mm depuis le début il est juste marqué le prénom de la personne et matin ou après-midi, aucuns horaires. La même feuille accrochée depuis novembre 2023. Et ils ne payent pas les heures supp. Le monde du travail n'est pas un monde de bisounours ... dommage car ma fille aimait vraiment ce qu'elle faisait à cet endroit
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 23/04/2024 08:32
Hello Tamaya,

Il faut faire une photo du planning. Puis il faudra démontrer par un témoignage, un sms, un enregistrement ou n'importe quel moyen que ni le planning (travail le matin ou lieu de l'après-midi par exemple) ni qu'aucune prévenance de 8 jours n'a été respecté.

Il est possible également d'enregistrer la patronne quand elle s'exprime avec violence et colère. Entendu à l'audience, cela peut aider les juges des prud'hommes à considérer les faits avec un éclairage utile :)

Aucun délai d'un mois n'est prévu en cas de rupture. Cependant, après la période d'essai, un apprenti doit respecter un délai d'au moins 7 jours après la date à laquelle l’employeur a été informé de l’intention de l’apprenti de rompre son contrat (c. trav. art. D. 6222-21-1).
Et ta fille aurait aussi dû normalement saisir au préalable le médiateur consulaire.
Mais pour expliquer ce manquement, elle peut plaider l'urgence de quitter une situation de harcèlement qui était insupportable et affectait sa santé mentale.
Voir la page proposée
Ce serait pas inutile peut-être d'appeler le médiateur de l'apprentissage maintenant, je pense. Il est souvent de bon conseil.



  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 26/04/2024 14:44
Bonjour, ma fille a donc saisi le médiateur et donne sa démission au bout des 5 jours avec 7 jours de carences comme le stipule la loi. Elle termine donc ce samedi 27/04. Ses patrons n'acceptent pas malgré tout sa démission. Ils lui disent qu'ils ont besoin d'un document cerfa (???) . Je viens de regarder sur le net, j'ai trouvé une document de résiliation du contrat d'apprentissage à remplir par l'employé, l'employeur et a envoyé au CFA. Et si l'employeur ne veut pas le remplir ? Est ce qu'elle se met malgré tout en tord ? Elle a sa lettre de démission signée du patron qu'elle a adressée par mail au CFA.
Merci de vos réponses
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 26/04/2024 17:30
Hello,

Mais que lui a dit le médiateur ?

  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 27/04/2024 07:03
Elle a juste envoyé un mail au médiateur, elles ne veulent plus aller au prud hommes car n'ont pas de assez "preuves". Elles veulent juste partir dd cet endroit.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 27/04/2024 09:15
Hello,

Je comprend qu'elles hésitent à entrer dans des procédures longues et pénibles. Défendre ses droits est un exercice difficile. Elles doivent savoir ce qu'elles veulent. En tout cas il n'y pas de risque pénal à envoyer une lettre de rupture (ne parlez pas de démission, sa patronne va s'en servir à son avantage) à son employeur et à son CFA. C'est tout a fait légal. Il faut cependant prendre la précaution de ne pas se mettre en tort en ne se rendant plus au travail.
  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 27/04/2024 14:49
Non bien sûr elle ne veut en aucuns cas se mettre en tord. Elle a contacté le médiateur par mail comme il lui a été indiqué par le CFA et ( jours après elle a donné sa lettre de #demissiin" ou "rupture" elle en a donné 2 dont une sur le patron a signé Elle l'a scanne et envoyé par mail au CFA.
Ma fille m'a dit qu'elles ont essayé de joindre le médiateur mais jamais aucunes réponses !! Ni par mail ni par téléphone ?????.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 28/04/2024 19:34
Hello,
Dans quelle région êtes-vous , quel département ?
  • réponse de Tamaya 
  • 10 msg
  • 29/04/2024 13:41
Dans le 06, Cannes.
  • réponse de LAPP 
  • 2884 msg
  • 29/04/2024 14:19
Nous avons appelé la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) - Alpes-Maritimes dont dépend la boulangerie de ta fille. Dès l'accueil nous avons pu parler à une personne compétente pour nous aider sur cette question. Cette personne s'appelle Anna. Elle nous a permis de vous dire que vous pouviez l'appeler.

Donc appelez la chambre des métiers au 04 93 14 16 14 et demandez Anna sur la recommandation de LAPPRENTI.COM.

Anna pourra enregistrer votre demande et vous obtiendra un rendez-vous auprès d'un médiateur. C'est absolument gratuit. Je vous encourage à le faire, ça n'engage à rien.
...

Le CFA à voir

CFAR Don Bosco

Nice(06)

------------------ annonces Google ----------------