Walt, un génie très populaire

Engaillardis par la réforme de l'apprentissage, les acteurs s'emballent.

Un communiqué de presse annonce la bonne nouvelle : « Pour accroître la notoriété de l’alternance, lever les appréhensions des uns et répondre au besoin d’information des autres, 5 réseaux de CFA structurants, associés à Opcalia/Octalia et l’ANAF ont décidé d’unir leurs forces pour développer WALT, la première plateforme gratuite de popularisation de l’alternance. »

WALT serait donc la première plateforme en ligne gratuite, pour renseigner les jeunes et leurs familles sur l'apprentissage (formations, métiers, centres).

Une prétention étonnante! Il existe déjà des dizaines de sites qui informent sur l'apprentissage. Le premier d'entre eux est celui sur lequel vous lisez cet article, gratuitement, sans doute grâce à sa popularité.

Rien de bien nouveau donc, si ce n'est l'apparition de l'intelligence artificielle sur le champ de l'apprentissage: un chatbot : « WALT s’articule autour de 2 outils digitaux : un Chatbot et une plate-forme en ligne présentant des contenus plus complets ».

Qu'est ce qu'un chatbot ? Un anglicisme qui désigne un logiciel (le ro[bot]) représenté par un personnage à qui on peut poser une question (le chat), sorte de répondeur automatique censé satisfaire aux questions des apprentis, des parents ou de tout autre citoyen curieux de l’apprentissage. Certains appellent ça un « agent conversationnel ».

Le coût de cette nouveauté: 600 000 € (Article Le Figaro du 27 nov. 2018) !

Un Q.I très cher

On se félicite de la gratuité d'une plateforme aussi chère, payé avec l'argent public.

L’APPRENTI, site référent de l’apprentissage en France, accueille et traite des centaines de messages tous les ans. Une expérience qui donne un petit crédit à prédire au robot quelques difficultés à résoudre les questions complexes, c'est à dire presque toutes.

Vous connaissiez déjà: « Bonjour, je suis Isidore, que puis je faire pour vous aider ? .. . Je n’ai pas compris votre question… Veuillez patienter je fais une recherche …». Bienheureux celui qui n'a jamais voulu étrangler ce chat avec sa souris!

Ce chatbot sera t'il moins décevant que ses petits camarades virtuels qui fleurissent et nous exaspèrent sur les sites des banques, des assurances ou des opérateurs de téléphone ?

« Populariser l'alternance »

Populariser l'alternance apparaît donc être l'inspiration de ce dispendieux projet, initié par l'ANAF, (Association des Apprentis de France) et Opcalia-Octalia, un opérateur chargé de percevoir la taxe d'apprentissage, auxquels s'est associé un groupement de CFA.

Leur effort pour promouvoir l'apprentissage est honorable, mais ils ne peuvent ignorer qu’il existe un site très populaire d’information spécialisé dans l’apprentissage et l’alternance qui relaie les attentes des apprentis depuis vingt ans, et répond chaque jour à leurs questions, sans que cela coûte un centime aux contribuables.

Sur cette question il suffirait d'interroger le chatbot! Ou mieux : Google qui donne le baromètre de popularité le moins contestable : l'apprentissage sur Google

Le chat botté

L’APPRENTI qui soutient les efforts de modernité et approuve le plus souvent les mesures courageuses du gouvernement pour réformer l’apprentissage, va devoir, pour maintenir son forum, lutter contre la concurrence d’un robot dont la promotion couvrira tous les réseaux !

Avec un tel budget on peut s'offrir Havas et Publicis et même si ce chat botté n'est pas aussi malin que celui de la fable, les apprentis croiront au marquis de Carabas !

Malin comme un chatbot

Désillusion, car si l’intelligence artificielle permet aujourd’hui de déterminer à coup sûr votre restaurant préféré, l’heure d’accompagner les enfants à l’école ou le nom de l’auteur de la théorie de la relativité, elle ne permet sans doute pas encore d’apporter une réponse à toutes les questions des apprentis sur la particularité de leur salaire, de leur litige, de leur droit, en dehors de généralités attendues.

Il devrait suffire pour s’en convaincre, de parcourir quelques une des questions abordées dans le forum de L’APPRENTI à cette adresse : www.lapprenti.com/forums/

Puis d’introduire une de ces questions dans le chatbot !

Un bénéfice incertain

Quel service nouveau les apprentis peuvent-ils attendre d'un tel projet?

Certes, avec un chatbot on propose une méthode ludique qui peut atteindre les plus jeunes et de ce point de vue l'initiative est positive; même si il trébuche un peu au début, le petit génie progressera et pourra sûrement indiquer quelques orientations pertinentes.

En tout cas, c'est un peu cher, et pour le reste on se demande si cet argent public ne pourrait être plus judicieusement partagé dans des projets de services en ligne vraiment utiles et nouveaux comme ceux que nous défendons (coordination d'une aide juridictionnelle aux apprentis, promotion de la transmission des entreprises artisanales, accès facilité aux données publiques d'information sur les métiers ...), nous en attendons patiemment les moyens.

Le vent des batailles

On voit bien dans cette initiative l'expression d'une réaction préventive à la concurrence qui s'annonce sur le marché de l'apprentissage. La réforme qui commencera à s'appliquer dès janvier bouleverse en effet le champ économique de la formation (liberté de créer de nouveaux CFA, coût contrat : les CFA seront subventionnés en proportion de leur effectif d'apprentis en contrat d'apprentissage).

« Un vent de concurrence qui oblige les CFA existants à repenser leur modèle économique et leur démarche commerciale. » selon Dominique Gobourg directeur de l'alternance chez Opcalia, à l'initiative du projet. Pour les CFA qui s'y sont investis, Walt offre un moyen d'anticiper la lutte qui s'annonce et de se garantir au plus tôt avec une vitrine de promotion de leurs formations.

Les autres devront s'organiser pour survivre, et recourir aux mêmes méthodes, le combat s'annonce passionnant (;).

La rédaction de L'APPRENTI suit par ailleurs attentivement les progrès de l'intelligence artificielle (faut pas croire). Nous avons testés les Siri, Google Assistant, Cortana et autre chatbot Messenger; nous proposerons sans doute bientôt notre propre petit génie, mais en attendant soyons indulgent, en dépit de ses limites et de son coût extravagant, nous aimons bien le petit Walt, que nous vous invitons à tester ici.

Références utiles : [chatbot ] - [Le chat botté] - [L'apprentissage sur Google]
Christophe Montoriol  -  28/11/2018

Votre avis:

  • Avis (3) de : Justin (Mercredi 28 novembre 2018)

    Bien envoyé! C'est bien toujours le même panier de crabes. Concurrence déloyale en plus, non? L'argent public peut il être investi pour concurrencer un journal indépendant?

  • Avis (3) de : Augustine (Jeudi 29 novembre 2018)

    Tous ces gens sont hors-sol! C'est sûr qu'avec autant d'argent, la concurrence va être rude! Mais l'argent ne fait pas tout, et L'APPRENTI reste le plus populaire apparemment. J'ai trouvé l'info sur le salaire de ma fille et aussi un CFA qui pourrait la prendre l'année prochaine. Merci L'APPRENTI et bon courage..

  • Avis (3) de : cmm (Vendredi 7 décembre 2018)

    A Justin: Non, je ne crois pas que l'intention des initiateurs de ce projet soit de concurrencer L'APPRENTI, mais surtout de se garantir de la concurrences des autres CFA et de ceux qui pourraient apparaître. C'est un investissement préventif très cher et qui aurait pu être mieux employé à mon avis.

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
------------------ annonces Google ----------------
...

Le CFA qui bouge

Centre de Formation du Bâtiment de Marseille

Marseille Cedex 11(13)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Peut on être licencié si on a menti sur son CV?"

Mon cv ne me paraît pas assez étoffé, il me manque de l'expérience, je voudrais pouvoir en ajouter un peu en disant que j'ai travaillé ici ou là, et q ..

...

  T U B E   

Apprentis du BTP et fiers de l'être

16/11/2018
Les apprentis des métiers du bâtiment et des travaux publics ont le vent en poupe! Paul Meilhat arrive en vainqueur de la Route du Rhum à bord de SMA Apprentis du BTP ...

Apprentissage : faire pour apprendre

25/09/2018
Qu’est-ce qui change concrètement avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ? Muriel Pénicaud, ministre du Travail et plus récente Youtubeuse (dans le genre sage), vous explique tout en 3 min. 40.

L'entretien d'embauche

10/10/2014
Un coach spécialisé dans les entretiens d'embauches nous donne les pistes en 7 points pour réussir un entretien lors d'un premier rendez-vous avec un employeur. Efficace!
Salaire de l'apprenti: indicateur 2018
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 375 € (25% SMIC) 614 € (41% SMIC) 794 € (53% SMIC)
2ème année 554 € (37% SMIC) 734 € (49% SMIC) 914 € (61% SMIC)
3ème année 794 € (53% SMIC) 974 € (65% SMIC) 1 169 € (78% SMIC)