Rupture en période d’essais

Bonjour,
je vous contacte car je suis actuellement en contrat d’apprentissage au salon De coiffure à Bonneveine, je suis encore en période d’essaie Et souhaite effectuer une rupture. J’ai aujourd’hui jeudi 06/09/18 envoyé une lettre de rupture à l’adresse du salon en y précisant dans la lettre : «  rupture qui prendra fin à ce jour » la rupture prend t’elle fin au jour de l’écriture de la lettre ou de réception de la lettre ? Prend t’elle fin immédiatement une fin réception je suis obligé de continuer à travailler pour eux ? Qu’elle sont les autres démarche ? Je souhaite commencer un nouveau contrat à la date du lundi 10/09/18 pour un salon de coiffure à Marseille est-ce possible ?
Merci.
  • réponse de LAPP 
  • 2118 msg
  • 07/09/2018 09:04
Bonjour,


Tu aurais du te faire conseiller avant de rédiger et d'envoyer cette lettre.

Il y a une incohérence dans ta formule « rupture qui prendra fin à ce jour », ce n'est pas la "rupture" qui prend fin mais le contrat. Tu voulais sans doute dire "Rupture qui prendra effet ce jour". Dans ce cas c'est la date que tu indiques dans la lettre qui fait foi (le 6 septembre).

On voit bien ce que tu veux dire, mais dans une relation de droit avec un employeur il faut s'exprimer avec exactitude.

Ta lettre devrait ressembler à çà:

....
En date du [date], nous avons conclu un contrat d'apprentissage pour le métier de [emploi].

Conformément à l'Article L6222-18 du Code du travail, qui stipule que le contrat peut être résilié par l'une ou l'autre des parties durant la période d'essai, je vous informe de ma volonté de démissionner du poste de […] que j'occupe depuis le [date] au sein de votre entreprise dans le cadre d’un contrat d’apprentissage.

Cette démission prendra effet à la date du […].



En attendant, accepte évidemment cette opportunité à Marseille. Mais assure toi d'une rupture correcte avec ton employeur.
Bonjour,
Merci pour votre réponse, effectivement je me suis mal relue dans ma lettre j’ai écris : rupture qui prendra effet à ce jour.
Faut-il que j’attende un papier de rupture de la chambre des métiers pour arrêter de travailler pour eux ou la lettre suffira ?
  • réponse de LAPP 
  • 2118 msg
  • 10/09/2018 08:23
Bonjour,

Non, tu n'as besoin d'aucune autorisation ni de confirmation officielle. Tu es libre de démissionner et de signer un nouveau contrat dès lors que tu as rempli ton obligation d'informer ton employeur de mettre fin au contrat en vertu de l'Article L6222-18.

...

LE CFA QUI BOUGE

CFA Régional de l'Académie de Nice - GIP FIPAN

Nice(06)

------------------ annonces Google ----------------