Apprentissage à l’ère du coronavirus : restez connectés !

Crédit photo : ©Cottonbro

Comment les futurs apprentis doivent-ils préparer leur prochaine rentrée de septembre en pleine crise sanitaire ?

Le confinement de la population a été imposé pendant la période la plus sensible de l’année pour les CFA et les candidats à l’apprentissage. En effet, les mois de mars et d’avril sont habituellement réservés à l’orientation et à l’inscription des jeunes qui préparent leur prochaine rentrée. Hélas, le covid-19 s’est invité au pire moment, Portes Ouvertes et Salons Etudiants qui se tiennent au printemps sont restés fermés.

En s’appuyant sur l’enseignement à distance devenu en quelques semaines la norme pour tous les élèves confinés, les CFA ont réagi avec la même efficacité pour offrir une alternative aux journées d’information et d’orientation.

Ouvrez les portes virtuelles

Sur les smartphones désormais, des portes ouvertes virtuelles permettent à bon nombre de jeunes d’accéder à une information détaillée sur les diplômes, les métiers et les écoles. Interviews, témoignages en live et visites virtuelles se développent rapidement sous des formes qui évoluent sans cesse, les initiatives éclosent de toutes parts, l’imagination est au rendez-vous.

Tout le monde s’y met : l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) propose sur Facebook Live une émission spéciale réunissant un apprenti, un formateur et un conseiller en formation pour nous éclairer sur les métiers et les diplômes en électrotechnique.


Des réunions d’informations virtuelles sont organisées par les CFA des Chambres des Métiers sur Facebook ; des villages virtuels du bâtiment pour les CFA du BTP sur Instagram, Live Métier Formaposte également sur Instagram, la mode est lancée, par la force des choses. Et on peut parier qu’elle se poursuivra au-delà du 11 mai.

Les CFA ouvrent à nouveau dans « le respect du protocole »

« A partir du 11 mai, les centres de formation d’apprentis (CFA) pourront rouvrir progressivement. Ils accueilleront d’abord leurs équipes, puis les apprentis [..]. À condition bien sûr de respecter le protocole complet de déconfinement », a annoncé Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, le 7 mai.

Les apprentis sont donc invités à rejoindre leur CFA progressivement, mais beaucoup d’entre eux, comme les élèves des universités, continueront de suivre un enseignement à distance et ne retrouveront les salles de cours qu’en septembre.

Contacté par téléphone le pôle formation de l’université de La Rochelle confirme qu’il ne rouvrira pas ses portes avant l’été mais assure que les apprentis qui sont déjà habitués à utiliser les outils numériques toute l’année ne sont pas trop pénalisés. « Nous étudions actuellement les conditions de la soutenance de fin d’année en visioconférence », seule vraie nouveauté de circonstance pour les équipes pédagogiques de l’université.

« Zoom dans le mouv' »

Incontournables, les Zoom, Microsoft Teams, Livestorm et autres Skype sont les outils de ces nouvelles conférences, auxquels s’ajoutent les plateformes Facebook et Instagram pour les entrées grand public. L’ère numérique est bien entamée, et il vaut mieux « être dans le mouv'» aujourd’hui pour bien préparer sa rentrée !

Olivier Lemasson, directeur d’une Maison Familiale et Rurale du Cantal se veut à la fois rassurant et attentif au risque de discrimination : « Les apprentis appartiennent à la génération C (connectée), ils ont grandi dans un monde numérique et maîtrisent ces technologies, dans leur grande majorité. Attention cependant de ne pas oublier ceux, moins chanceux, qui ont pu rester sur le bord de la route ! Tous ne sont pas nés avec un smartphone dans le berceau… »

Un avis que ne partage pas Nicolas Chapuis en BTS Electronique au CFA de l’académie de Poitiers qui estime que les webinaires sont à la portée de tous : « je ne connais personne dans mon entourage ni à l'école qui ne possède pas de smartphone et qui ne maîtrise pas les réseaux ! Tout le monde sait faire, le seul problème avec les visites virtuelles, c'est que c'est limité, on ne peut pas toucher ..»

Apprentissage : avant et après le coronavirus

L’urgence d'adapter les outils et les méthodes pour maintenir à flot le système éducatif de l’apprentissage a ouvert une voie expérimentale où tout le monde semble s'engouffrer. Portes ouvertes et salons virtuels deviendront-ils la norme ? On peut le croire.

Est-il encore nécessaire de se rendre dans une carrière pour apprendre à tailler des pierres ? C’est probable, mais jusqu’à quand ?

En attendant, si vous n’êtes plus confinés, restez connectés !

Votre avis:

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
------------------ annonces Google ----------------
...

LE CFA QUI BOUGE

CFA ASPECT Aquitaine

Bordeaux(33)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "l'aide exceptionnelle à l'embauche d'un apprenti et le salaire en terminale BAC PRO"

Bonjour, après avoir obtenu mon CAP installateur thermique je suis aller en 1ère BAC PRO TISEC en lycée professionnel l'année dernière, pour cette ..

...

  T U B E   

TOUT sur l'alternance par Pink Verita

20/02/2019
Explication d'une youtubeuse à succès : Pink Verita, l'alternance qu'est ce que c'est ?

La bonne Alternance : trouver une entreprise

30/10/2019
La Bonne Alternance » – les entreprises qui recrutent régulièrement en apprentissage et professionnalisation, un service créé et proposé par Pole Emploi en partenariat avec L'APPRENTI

Apprentis du BTP et fiers de l'être

16/11/2018
Les apprentis des métiers du bâtiment et des travaux publics ont le vent en poupe! Paul Meilhat arrive en vainqueur de la Route du Rhum à bord de SMA Apprentis du BTP ...
Salaire de l'apprenti: indicateur 2020
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans à 26 ans
1ère année 416 € (27% SMIC) 662 € (43% SMIC) 816 € (53% SMIC)
2ème année 601 € (39% SMIC) 785 € (51% SMIC) 939 € (61% SMIC)
3ème année 847 € (55% SMIC) 1 032 € (67% SMIC) 1 201 € (78% SMIC)
Salaire de l'apprenti de 26 ans et + : 1 540 €