Un apprenti, combien ça coûte ?
Quelles sont les régions de France qui encouragent le plus les entreprises par des aides directes au recrutement ?
Gauche, droite, syndicats, patronat, tout le monde est d'accord pour louer l'alternance et le principe de formation des jeunes en apprentissage. L'allemagne et ses 600 000 apprentis tient lieu de modèle dans tous les débats ! Cependant, en France, depuis cinq ans, le nombre des jeunes qui se forment en apprentissage stagne, et même recule dans certaines régions. Une régression que n'endigue ni les efforts des service publics ni la mobilisation des collectivités. Alors ? La crise aurait elle à elle seule la responsabilité de cet échec ? Pourquoi les entreprises ne recrutent elles pas plus d'apprentis ? Pour le secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi, Laurent Wauquiez : “Un apprenti coûte en moyenne à l'entreprise entre 1 500 et 2 000 euros net par an, ce n'est vraiment pas grand-chose !”.

Ce n'est apparemment pas l'avis de nombreux chefs d'entreprise qui critiquent généralement l'aide insuffisante des pouvoirs publics, l'estimant peu convaincante !

Alors, un apprenti ne pourrait il couter vraiment que 1 500 euros par an à l'entreprise qui le recrute ?
Calculons : le salaire moyen annuel d'un apprenti est 6 600 euros (41% du SMIC de 18 à 20 ans en 1ère année).
Pour atteindre le coût net de 1 500 euros, l'aide de l'état et des collectivités devra approcher 5 000 euros;

L'APPRENTI a enquêté et publie aujourd'hui le palmarès régional des aides à l'emploi des apprentis dans chacune des régions de France.

Dans ce palmarès, les régions Bourgogne et Basse-Normandie, respectivement première et deuxième au classement, dépassent ce résultat (cumul aide régionale + aide de l'état) : jugez vous même ...
xof  -  17/02/2010

Votre avis

  • Avis (27) de : marlow (Lundi 8 mars 2010)

    Bravo à la Haute-Normandie ! Les petites entreprises sont celles avec qui il faudra compter pour sortir de la crise et embaucher les jeunes. Aidons les et elles nous aideront ...

  • Avis (27) de : Jeannot (Lundi 8 mars 2010)

    C'est vrai que la dépense n'est pas très importante mais le problème c'est la disponibilité pour s'occuper d'un jeune. Surtout quand on est débordé !

  • Avis (27) de : juan (Mardi 9 mars 2010)

    Très bien, d'autant plus que l'Agefiph verse 5 100¿ de plus par an si le jeune est reconnu handicapé. Par contre pour pérenniser l'emploi après ...

  • Avis (27) de : tintin (Lundi 15 mars 2010)

    mon fils est apprenti depuis 6 mois et il n'a pas appris grand chose du métier, faute de temps et des humeurs du maître de stage. Et on dit aider les jeunes ? quelle solution et laquelle, si ce n'est que de chercher un autre employeur sérieux ou changer d'orientation......

  • Avis (27) de : chrys (Vendredi 26 mars 2010)

    mon fils est apprenti il a un excellent maitre d'apprentissage mais helas c'est trés rare l'an dernier obligé de rompre un contrat ça ce passait trés mal et en plus il n'apprenait rien il a perdu 1 année car nous n'avons pas retrouver de maitre d'apprentissage en plein milieu d'année.je trouve le principe de l'apprentissage excellent mais en pratique les choses se passent rarement bien beaucoup d'employeur ne jouent pas leur role ils prennent les apprentis pour de la main d'oeuvre bon marché et la formation n'est pas au rendez vous on devrait obliger les employeurs qui veulent des apprentis a faire un stage de formation,et ensuite venir controler de pres tout au long du contrat que les choses sont faites correctement

  • Avis (27) de : Clara (Samedi 10 avril 2010)

    L'apprentissage est une excellente école... à condition que tout le monde joue le jeu : l'apprenti, le maître d'apprentissage, et le responsable du CFA. Malheureusement ce n'est pas toujours le cas. L'entreprise prétextant des difficultés de lenteur par exemple pour confiner un jeune un peu timide et manquant de confiance en lui dans des tâches répétives et rébarbatives, et le CFA ne souhaitant pas se mettre cette entreprise à dos, sans doute pour pouvoir recaser d'autres jeunes l'année suivante. Pour certains métiers peu représentés, où on ne peut pas changer d'employeur facilement, ce sont 2 années pratiquement perdues qu'il faut rattraper en suivant une formation en tant que stagiaire indemnisé par pôle emploi. Un vrai gâchis, il faut vraiment que ces filières soient beaucoup plus contrôlées et encadrées, par la direction du travail par exemple.

  • Avis (27) de : Clara (Samedi 10 avril 2010)

    l'apprentissage ne coûterait pas cher ? c'est bien vite oublier tous les frais accessoires que sont les déplacements et le logement, car on ne trouve pas l'entreprise et le CFA près de chez soi. Pour certains métiers où l'entreprise donne 50% du smic, il faut aller à plusieurs centaines de kiomètres et ça coûte très très cher.

  • Avis (27) de : muri (Mercredi 14 avril 2010)

    C'est vrai que l'apprentissage est une chose merveilleuse pour les jeunes très motivés. Mais beaucoup de jeunes ne sont motivés que par l'argent qu'ils vont toucher. Il faudrait ne donner l'argent qu'à la fin lorsqu'ils ont leur examen où sur facture pour payer leur loyer et transport. L'employeur passe beaucoup de temps avec l'apprenti mais juste avant les fêtes (noël) il doit aller au CFA alors que toutes les préparations spéciales fêtes se fabriquent "où est la logique?".

  • Avis (27) de : papaapprenti (Mardi 11 mai 2010)

    Bonjour, de qui se moque t'on? Il est aujourd'hui très difficile de trouver un employeur. Posez vous la question. En 2005, 600000 stages, en 2008 1,2 millions. Ou est la place pour l'apprentissage? Je parle surtout pour le supérieur. Allez donc voir ce que l'on propose sur les sites des entreprises! Travail à bon compte, voilà ce qui motive les employeurs. Bien avant la réussite des jeunes. Quand on aura régulé et légiféré au sujet des stages alors nos jeunes trouverons leur place dans les entreprises.

  • Avis (27) de : samarobriva (Lundi 28 juin 2010)

    Je tiens a témoigner qu il est extrement impossible sur TOULOUSE de trouver un employeur qui accepte de prendre un jeune meme tres motive en CFA BAC PRO CARROSSERIE Mon fils en fait l experience. Les patrons preferent prendre des cap qu ils payent une misere alors qu ils ont des jeunes volontaires et motives parce que cela leur coute moins. C est une honte le BAC PRO a ete mis en place sans aucune possibilité d obtenir une vraie formation. Aucun carrossier sur Toulouse n accepte. Le conseil du CFA est de redescendre en CAP Alors a quoi ca sert de l avoir mis en place? PLUS DE 20 CARROSISERS DEMARCHES AUCUN N ACCEPTE DE BAC PRO

  • Avis (27) de : alix (Mardi 6 juillet 2010)

    J'ai été un employeur très motivé par cette belle idée de l'apprentissage, dans le principe. Cette formule est très mal encadré car aucun controle n'est vraiment fait par les administrations concernées qui préfère fermer les yeux sur l'absentéisme des élèves en leur reversant des primes d'asciduité non méritée, tout gardant de bon cotas. Il n'est pas étonnant que nous tournions le dos à ce contrat car si la faute de l'employeur est facilement prouvable puisque le doute bénéficie à l'employé, l'employé ne peut ètre licencié que sur validation du conseil des prud'hommes, sans quoi l'employeur est en tord même si les faits prouvent le contraire...

  • Avis (27) de : amalia (Lundi 13 septembre 2010)

    J' étais apprentie durant 6 mois dans un cabinet de recouvrement a strasbourg . j' étais traité une esclave et j'avais la droite a des propos sexuelle tout les jours j'ai donc etais au prud'homm est j'ai gagné car mes patron etait des escor maintenant je suis sans emploi sans argent a la rue. voila est je trouve que le salaire de apprentie est une misere

  • Avis (27) de : stev44 (Lundi 20 septembre 2010)

    moi j'ai ete en aprentissage en loir atlantique mais le patron etait un truant j'ai appri qu'il fesait faillite et donc il essayait de bon plan et moi on ma dit que un patron qui vire gardait la prime de l'apprentie quand il fait un e faute professionelle et ba le patron que javais prenais des apprenti moi il ma pris sns me demander de cv et lettre de motivation javais trouver sa bisard et ba j'ai passez mais 9 mois dans l'entreprise a faire le menage doncc'est bien mais certain patron en rofite et depuis je suis au chomage je suis a ma 2eme année de chomage et en avril 2011 debutera ma 3 eme année de chomage et pas facile de trouver un apprentissage ou autre je vais meme etre papa en mars 2011 et je n'est rien pour le mopment plus de revenu ni rien il devrais avoir plein de controle et des controle ssez sevaire pour etre sur que le patron ne gruge pas

  • Avis (27) de : Victor (Samedi 2 octobre 2010)

    J'entame ma troisième année d'apprentissage en Bp génie climatique après 2 ans de cap Installeur thermique. Mes 2 première années se sont bien déroulés, j'ai appris beauctenant permis en poche depuis 1 an, mes patrons m'ont envoyé seul pour faire des dépannages sur les OPACs à 50 bornes du mon lieu de travail pour faire style déboucher WC, dégorger colonne eaux usées, faire des joints silicones, changer sanitaires... Non seulement ça n'a rien avoir avec ma formation et en plus je fais du travail d'ouvrier, je gère tout un secteur, je dois respecter des délais et je suis payé à 60 pourcent du SMIC. Alors maintenant, allez me dire que les jeunes ne sont pas motivés ou pensent qu'au fric, personnellement je n'ai rien à me reprocher, je sais que mes patrons sont des truants et je ne peux compter sur personne pour arranger les choses sans perdre mon emploi.

  • Avis (27) de : Sven (Samedi 2 octobre 2010)

    Je suis actuellement en 3¿¿

  • Avis (27) de : Sven (Samedi 2 octobre 2010)

    Moi je me marre quand je vois la sortie de mon apprentissage. Je devrais passer mon BP, et je suis carrément dégoûté du métier grâce à mon merveilleux patron qui m'entube, et entube tous les autres apprentis. On gère seuls des boutiques où les responsables sont en repos, on fait des heures sup' qu'il ne paye pas, on se bouffe des kilomètres de retour, mais on dit rien, on a BESOIN du diplôme. Déjà qu'une de ses employées veut lui coller l'inspection du travail, je songe à l'envoyer au Prud'homme ! Le pied. Mais je perdrais autant que lui...

  • Avis (27) de : jhoris (Samedi 9 octobre 2010)

    parents, ex apprentis ou futurs posez vous la question pourquoi avez vous du mal a trouver un patron, puisque c'est si avantageux pour nous. la plupart des parent lorsqu'ils trouvent un employeur se croyent liberé de leurs progenitures et a part critiquer la methode d'apprentissage ils laissent leurs gosses sortir jusqu'a point d heure et le lendemain matin on recupere des momes crevés a qui on ne peut rien dire, quand il viennent. les parents leurs ont meme pas appris a passer un balai, leurs ont jamais rien appris. nous devons tout leurs apprendre la rigueur, la propreté, le courage,l'exatitude, meme a s'exprimer et a compter.

  • Avis (27) de : melissa (Vendredi 22 octobre 2010)

    moi je suis en deuxiemme anné cuisine jai passer ma premiere anne dans un restaurant en faillite de movaise calliter et vu quil i avait des chambre et bien souvent rien a faire en cuisine je devai faire les chambre le menag la peinture le jardin mm les egout heureusement que ma patrone netait pas malonnete car quand je suis partis elle ma tout payer et a mm pleurer .15jour apres j'etait rembocher dans un semi gastronomique et depuis oui japprends la cuisine enfin et jai eu de la chance de tomber sur des patrons honnete

  • Avis (27) de : samiez (Vendredi 19 novembre 2010)

    L'apprentissage, c'est juste du chômage déguisé. a la fin du contrat les jeune ce font viré et envoyer a pole-emploi ... tout simplement parce qu'ils vont avoir le même cout qu'un salarié normale. L'apprentissage sert juste a exploité les jeune a moindre cout.

  • Avis (27) de : martin3 (Samedi 25 décembre 2010)

    1 apprenti coute environ 160 ¿/mois à 1 entreprise. 1 femme de ménage coûte bien + cher. Pendant 4 ans en CAP et BP j'ai été embauché par 2 patron-nes différentes qui ont profité de moi : ménage, shampooing, courses, promenade du chien... tout sauf apprendre à coiffer. Elles m'interdisaient de les regarder coiffer, et m'envoyaient nettoyer ce qui était déjà nettoyé. Il a fallu que je suive des formations payantes pour me sortir de là et apprendre le vrai métier. C'est honteux !!!! Minable !!!!

  • Avis (27) de : lanterna (Mercredi 5 janvier 2011)

    Le contrat pro est un contrat à ne jamais signer ! Au risque de se retrouver avec un jeune non motivé dont on ne peut se séparer, qui coûte cher et qui ne sait/ne peut/ne veut rien faire. Au risque pour le l'élèvé d'être bloqué par un employeur abruti, qui pense trouver un quelconque avantage à garder un jeune qui tire la tronche H24. Les aides sont ridicules pour une petite entreprise par rapport aux frais occasionnés et à l'énergie demandée. Ce contrat n'est pas assez souple. Aucun intérêt.

  • Avis (27) de : héhéhé (Mardi 29 mars 2011)

    apprenti cap en 88/90 apprenti bep 90/92 vendeur 92/96 chef rayon 96/2000 salaire 1700 net responsable magasin 2000/2009 de 2000 a 4000¿ embauché et formé environ 20 apprentis, certains nuls...d'autres bons, voire meme tres bons. je le revois presque tous depuis et j'ai encore de tres bons rapports avec la majorité. certains on trouvé du boulot de suite apres, j'en ai embauché 5 en cdi dont un qui a pris ma place depuis. maintenant je me la coule douce comme prof en cfa. l'apprentissage marche pour les gamins qui veulent se bouger le cul!!!!!!!!!!!!

  • Avis (27) de : steph13 (Mardi 24 mai 2011)

    Je suis apprentit et je ne suis pas laissé de côté, bien au contraire. Vous voulez apprendre, sortez vous les doigts des fesses et faîtes vos preuves ...

  • Avis (27) de : ludivinelyon (Vendredi 5 octobre 2012)

    Avec ma fille nous avons chercher depuis le mois d'avril car elle voulait etre carreleuse, nous avons essuyé que des refus parce que les entreprises ne prenais pas d'apprentis(ies) elle c'est dirigée vers la peinture meme problèmes. Là depuis septembre elle cherche dans la vente car comme on dit c'est plus pour les filles et a ce jour toujours rien. Pour elle elle va perdre une année. Et elle veut travailler pour ne pas rester sans rien faire mais sans diplomes c'est toujours le meme problème

  • Avis (27) de : loulou (Jeudi 17 juillet 2014)

    mon fils vient de faire 2 années en contrat d'apprentissage, il est dans les 2 meilleurs de sa classe, il a même été sélectionné pour le concours des meilleurs appentis, mais malheureusement il n'a jamais pu apprendre son métier chez son employeur car l'ouvrier avec lequel il est la majorité du temps n'a jamais voulu le faire travailler, il ne supporte pas les jeunes qui apprennent, au contraire il les rabaisse sans arrêt et mon fils n'a le droit que de le regarder ou de balayer ,en gros faire la saleté ,si il essaie de travailler il se fait engueuler ne touche pas à ça, heureusement ce contrat se termine et mon fils à trouvé un autre employeur car ce jeune ne demande qu'une chose: travailler et apprendre son métier, alors qu'il y a tant de jeunes qui ne veulent pas travailler, comment peut-on empêcher un jeune de travailler. Quelle honte!!! Prenez garde si vous mettez vos enfants chez un patron en apprentissage, renseignez vous bien avant.

  • Avis (27) de : Martin (Vendredi 29 août 2014)

    Ca coûte... moins cher qu'un employé en CDI à payer donc ça coûte un étudiant exploité et un chômeur

  • Avis (27) de : claupuce (Mercredi 24 juin 2015)

    Il faudrait arrêter de penser que tous les jeunes sont des fainéants. Mon fils est en contrat pro depuis 1 an pour un Bts audio visuel où il devrait apprendre à se servir de consoles lumière et son. Ca fait un an q'il charge et décharge des camions de projecteurs et de consoles lumières. Il travaille 11 h par jour, payé 8 sans rouspéter. Son employeur est très content de lui et pour cause... Il passe 10 semaines en entreprise 6 semaines en cours. Dans son rapport d'activité il n'aura rien à dire et s'il veut continuer en licence pro il ne saura rien faire. La boite tourne avec des contrats pro et des stagiaires de moins de 8 semaines (pas payés) et on voudrait faire croire aux gens que les jeunes ne veulent pas travailler. Ouvrons un peu les yeux ! Mon fils a cru qu'après son bac S l'alternance était la meilleure solution pour avoir du concret, il aurait moins perdu son temps à la fac. C'est une honte

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
...

Le CFA qui bouge

CFA CODIS Commerce Distribution Services

Paris(75)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "apprentissage et crous"

Bonjour,je rentre en sept 2017 a l'IUT Tech de Co à Montpellier en apprentissage, il y a quelques mois j'ai fait ma réservation d'un t1 residence Ala ..

...

T U B E    S E L E C T I O N

MOOC Apprentissage

Emincez vos légumes comme un chef étoilé, fileter une sole, une réduction d'échalotes… ça s'apprend ! MOOC en cuisine..

Anti-thèse

Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.

La mécanique humaine

Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]

Métiers du bâtiment

L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.