APPRENTISSAGE: le code
La réforme facilitera t'elle la compréhension des conditions du contrat d'apprentissage?
La lecture du code du travail, pour les chefs d'entreprise, est elle si ardue? Jugez vous même, voici l'exemple d'un texte qui fixe les règles de la rémunération d'un apprenti :

« Article D6222-29 :
La rémunération minimale de l'apprenti pendant la période d'apprentissage excédant, en application de l'article L. 6222-8, la durée du contrat fixée conformément à l'article L. 6222-7, est celle fixée à l'article D. 6222-26 pour l'année d'exécution du contrat correspondant à cette période.
»

Vous avez compris ? Si vous avez compris c'est que vous êtes un juriste expert, légèrement schizophrène. Les autres comprennent surtout l'urgence de simplifier les règles. Tous les employeurs ne sont pas épaulés par un service juridique prêts à débrouiller tout ça!

A l'heure ou chacun se mobilise pour l'emploi des jeunes, en favorisant l'apprentissage comme une voie d'excellence, on voit bien quel effet peut produire un texte comme celui-ci sur un employeur de TPE. Incapable d'estimer le montant de la rémunération d'un apprenti sans le secours ruineux d'un juriste patenté, il refermera le dossier. Et les millions dépensés en communication pour exalter les vertus de l'apprentissage partent en fumée.

Muriel Pénicaud, la ministre du travail, en charge de la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage déclarait à propos du plafond des indemnités prud'homales : «l’insécurité juridique est un frein à l’emploi et aux initiatives». Certes, et la complexité juridique un boulet bien amarré!

Il est sans doute plus simple d'ajuster une taxe, un plafond d'indemnité, que de changer la disposition des lois bâtit sur un siècle de débats parlementaires et de luttes syndicales. Grossis, remaniés, devenus illisibles, ces textes cent fois transformés égaient le juriste et désespèrent le citoyen (entrepreneur).

La ministre s’apprête à annoncer les nouvelles mesures d'une réforme simplificatrice et assure qu'elle va "beaucoup s'investir dans la voie de l'apprentissage" (sic fr3) . Les jeunes français n'en attendent pas moins, avec l'espoir d'un horizon nouveau, plus dégagé avant d'être limpide.

Nous en sommes encore loin et le citoyen est impatient, qui a montré en élisant un outsider quel espoir il porte en lui. Alors l'optimisme est de rigueur, la mobilisation que nous évoquions est réelle et pourrait bien bousculer ce vieux système de valeurs qui encourage les auteurs kafkaiens du code du travail!

Une idée pour faire plus simple ?

Dans ce cas, courez vite sur faire-simple.gouv.fr et exposez bravement votre idée dans le champ dédié : "je propose une idée". Votre contribution participera peut être au "choc de simplification pour les entreprises" mis en place par l'État depuis 2014. Si le choc n'est pas très brutal pour le moment, on sait que les idées s'insinuent et finissent gravées aux frontons des écoles, alors marchons!
Christophe Montoriol  -  08/09/2017

Votre avis

VOTRE AVIS
1/ Donnez une note d'humeur sur cette info.
2/ Ecrivez et postez votre avis (1500 caractères max)
------------------ annonces Google ----------------
...

Le CFA qui bouge

CFA Régional Agricole Public en PACA

Antibes Cedex(06)

Forum de l'apprenti

La dernière question: "Nouveau contrat du SMIC au SMC."

Bonjour, Je m'appelle Brice, j'ai 27 ans, je travaille et habite en île de France. Je vais sur ma 7e année d'apprentissage cette année ! J'ai tout ..

...

T U B E    S E L E C T I O N

MOOC Apprentissage

Emincez vos légumes comme un chef étoilé, fileter une sole, une réduction d'échalotes… ça s'apprend ! MOOC en cuisine..

Anti-thèse

Papier polluant, idée préconçue? Clip décalé sur l'enveloppe papier polluante, et son opposition systématique au courrier électronique, présenté, à l'inverse, comme écologique.

La mécanique humaine

Alexandre, jeune ingénieur en apprentissage chez EUROS au sein du service du développement des produits bio mécaniques [Mon Métier A-Venir]

Métiers du bâtiment

L'artisanat dans le bâtiment, c'est plus de 30 métiers différents, près d'un million d'emplois partout en France, dont 100 000 nouveaux chaque année.